Signes cliniques de la schizophrénie - Article du mois

Signes cliniques positifs : l’hallucinationSignes cliniques de la schizophrénie : l'hallucination
L’hallucination est une perception sans objet à percevoir.

On distingue :
  1. les hallucinations psychosensorielles (auditives +++, cénesthésiques ++, olfactives +, gustatives, visuelles). Les plus caractéristiques sont les hallucinations auditives (une voix interpelle le sujet, lui parle, lui donne des ordres…) et cénesthésiques (sensations physiques à type de tensions douloureuses dans la tête ou les organes sexuels, dans le cœur, ondes traversant le corps...). Ces phénomènes peuvent être élémentaires (son simple, …) ou complexes (plusieurs voix connues ou inconnues) ;
  2. les hallucinations intra-psychiques : sensation de voix ou de dialogue incoercible « dans la tête ».
Chez la majorité des patients schizophrènes, on retrouve un syndrome particulier qui se caractérise ainsi :
  1. début par des hallucinations intra-psychiques affectivement neutres (ni menaçantes, ni bienveillantes) ;
  2. viennent ensuite des phénomènes de devinement de la pensée (le sujet a la sensation que tout le monde sait ce qu’il pense), de commentaires ou d’écho des actes et des pensées (un commentaire intra-psychique sur ce qu’il pense ou fait : «tiens, il pense à sa sœur», «tiens, il mange un œuf»...) ;
  3. enfin, sont associées des hallucinations psychosensorielles malveillantes, des phénomènes d’influence et d’automatisme de la pensée (pensées ressenties comme étrangères, automatiques, incoercibles : le sujet parle de télépathie) ainsi que des phénomènes d’automatisme moteur (actes ressentis comme imposés et incoercibles).

Les phénomènes hallucinatoires, de télépathie et d’automatisme peuvent évidemment être la cause d’actes inattendus... › lire la suite

Sondage

  1. sondageVotre entourage familial réalise-t-il l'intensité de votre souffrance ?
  2. > Voter