Schizophrénie, un extrait de brocoli pour réduire les symptômes

Sep 9, 2019 par

Dans le monde, plus de 21 millions de personnes sont directement touchées par la schizophrénie, une maladie psychiatrique complexe. Pourtant, près de la moitié des patients ne reçoivent pas de traitements appropriés. Un extrait de pousses de brocoli a récemment montré un intérêt pour réduire les symptômes de la schizophrénie et fait donc l’objet d’une attention croissante. Explications.

Brocolis dans un bol et sur une planche

Le brocoli face à la schizophrénie

La schizophrénie est une maladie psychiatrique liée à des dysfonctionnements cérébraux, responsables de différents symptômes :

  • Des hallucinations ;
  • Des délires ;
  • Des troubles de la pensée, des émotions et des comportements ;
  • Des troubles sensoriels ;
  • Des troubles du langage.

Les traitements capables de réduire efficacement les symptômes de la schizophrénie sont activement recherchés, car certains patients ne répondent pas suffisamment aux traitements existants ou présentent des effets secondaires très invalidants. Récemment, des chercheurs ont découvert qu’un composé présent dans les pousses de brocoli pourrait réduire voire prévenir les symptômes de la maladie.

Le glutamate impliqué dans les mécanismes de la schizophrénie

Des chercheurs américains travaillant sur la schizophrénie ont découvert un déséquilibre chimique cérébral, qui pourrait être responsable des symptômes de la maladie mentale. Ils ont pour cela comparé le cerveau de 81 patients schizophrènes avec celui de 91 personnes en bonne santé.

Les analyses ont révélé que les patients schizophrènes présentaient des taux de glutamate (un neurotransmetteur chargé de transmettre les signaux entre les neurones) plus faibles que les individus en bonne santé. Les taux de glutathion, une autre substance chimique présente dans le cerveau et composée de glutamate, étaient également diminués chez les patients schizophrènes.

Pour aller plus loin, les chercheurs ont démontré que le glutamate était impliqué dans les symptômes de la schizophrénie sur des modèles de rat.

Le sulforaphane du brocoli pour réduire les symptômes

Une fois confirmée l’implication du glutamate dans les symptômes de la schizophrénie, les chercheurs ont étudié l’effet du sulforaphane, un composé isolé des pousses de brocoli. Ce composé est capable d’activer le gène codant pour une enzyme transformant le glutamate en glutathion. Le glutathion produit provoquait chez le rat le mécanisme inverse de celui observé dans le cerveau des patients schizophrènes.

Enfin, les chercheurs ont testé l’effet du sulforaphane chez 4 femmes et 5 hommes, à raison de 100 µmoles de sulforaphane (contenu dans une capsule d’extrait de brocoli) par jour pendant 7 jours. Au terme des 7 jours, le taux de glutathion des participants avait en moyenne augmenté de 30 %.

Selon les auteurs de l’étude, ces résultats permettent d’envisager que le sulforaphane pourrait réduire et prévenir les symptômes de la schizophrénie. Même si de nombreuses études complémentaires restent nécessaires, l’extrait de brocoli pourrait un jour permettre de réduire l’utilisation des médicaments antipsychotiques, et donc de minimiser leurs effets secondaires.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– The glutathione cycle shapes synaptic glutamate activity. PNAS. Sedlack, T.W. and al. 2019. PNAS 116(7):2701-2706. Consulté le 3 septembre 2019.
– Sulforaphane Augments Glutathione and Influences Brain Metabolites in Human Subjects: A Clinical Pilot Study. Karger. Sedlack, T.W. and al. 2017. Molecular Neuropsychiatry 3(4):214-222. Consulté le 3 septembre 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.